| Projet GRH 360

Projet GRH 360

Dans un contexte où les libraires souffraient déjà du phénomène de pénurie de main-d’oeuvre, le ralentissement de leurs activités causé par la pandémie de covid-19 les a forcé à restructurer leurs activités sur tous les plans. Les enjeux soulevés par la pandémie ont amené la restructuration de leurs activités en fonction des mesures sanitaires, de l’affluence qui peut varier en période de crise et des finances puisque les librairies ont fermé au public pour des périodes de plusieurs semaines, occasionnant une chute majeure des ventes malgré les ventes en ligne. L’un des enjeux les plus préoccupants lié à la pénurie de main-d’oeuvre et à la crise que les libraires vivent est leur capacité de gestion de leurs ressources humaines. En effet, les membres de l’ALQ, propriétaires de librairies indépendantes, éprouvent plus que jamais des difficultés au niveau de l’attraction et de la rétention d’employé.e.s qualifié.e.s.

Ainsi, pour palier à ces problématiques de gestion des ressources humaines, l’ALQ a mis en place le projet GRH 360 déployé en trois volets distincts.

Longuement incubé par l’équipe de l’ALQ, le processus d’enquête salariale auprès des libraires indépendants québécois, la première de ce genre pour le secteur, a été enclenché alors que les librairies québécoises étaient frappées de plein fouet par la pandémie de COVID-19. Si, durant cette même période, les ventes de livres ont connu une forte hausse et que plusieurs librairies indépendantes ont vu le jour, les besoins des gestionnaires de librairie en regard de la gestion des ressources humaines se sont aussi accrus. Dans un contexte où les libraires souffraient déjà du phénomène de pénurie de main-d’oeuvre avant la pandémie de COVID-19, le bouleversement de leurs activités causé par cette dernière les a forcés à restructurer leurs activités sur tous les plans. De plus, la forte augmentation du commerce en ligne, reliée au contexte pandémique, a poussé les gestionnaires à repenser leurs méthodes et à créer de tout nouveaux postes pour la plupart : des postes de responsables du commerce en ligne ou des commis à l’expédition ont poussé, par exemple.

La situation particulière du métier de libraire a amené l’ALQ à s’interroger et à épauler les libraires du Québec en regard de leurs conditions d’emploi. Le métier de libraire, bien qu’il s’inscrive dans le secteur des commerces de détail, est tout à fait singulier ; les libraires ne sont pas de simples vendeurs. La librairie en tant que commerce se situe à la croisée du commerce et de la culture et il en est de même pour le métier de libraire. Les salarié.e.s en librairie, souvent hautement scolarisé.e.s, bénéficient généralement d’un salaire et d’avantages sociaux à hauteur des autres commerces de détail québécois. L’enquête salariale de l’ALQ avait donc pour but de brosser un portrait de la rémunération dans l’industrie afin de mieux outiller les gestionnaires, mais aussi de permettre une meilleure compréhension des défis en matière de rémunération qu’amène la singularité du métier de libraire. Alors que la reprise des activités économiques est bien entamée et que le taux de chômage au Québec en décembre 2021 était d’un maigre 4,6% – illustrant la forte vague de pénurie de main-d’oeuvre entamée depuis quelques années déjà – l’enquête sur la rémunération globale en librairies indépendantes au Québec se veut donc un diagnostic autant qu’un outil pour les membres et l’équipe de l’ALQ pour des actions futures.

Pour ce faire, l’ALQ a mandaté la firme-conseil Solertia, et plus particulièrement deux experts en rémunération, Jonathan Caissy, CRHA, chef de pratique en rémunération, et Kevin Rwigema, consultant sénior en rémunération, afin de mettre en branle cette vaste enquête. L’équipe de Solertia firme-conseil a été soutenue, tout au long du processus, par un comité de consultation formé de deux représentants de l’ALQ (Katherine Fafard, directrice générale ; Victor Caron-Veilleux, expert de métier), d’une représentante de Compétence culture (Sabine Assuied, puis Maryse Brassard-Lévesque, conseillères à la formation — mesures de soutien) et de trois libraires gestionnaires (Éléna Laliberté, Librairie La Liberté ; Rebecca Lloyd, Librairie Drawn & Quarterly ; Maximilien Bouchard, Librairie Marie-Laura) afin de rendre l’enquête la plus pertinente possible pour le secteur.

Les résultats de l’enquête salariale ont été présentés aux membres ayant participé à l’étude à l’occasion d’un webinaire. Les gestionnaires de librairies membres de l’ALQ peuvent commander le rapport d’enquête en contactant Victor Caron-Veilleux, responsable du projet à l’ALQ.

L’ALQ a commandé à l’équipe de Solertia | Firme-conseil RH une panoplie d’outils pour soutenir ses membres dans les processus d’attraction et de recrutement d’employé.e.s.

Ainsi, un modèle de contrat de travail, des grilles d’entrevue téléphonique et en personne, une fiche de conseils pratiques reliés à la présélection de candidat.e.s, une banque de questions potentielles et un modèle d’affichage de poste ont été conçus spécifiquement pour le secteur des librairies indépendantes du Québec.

Les outils ont été présentés aux membres de l’ALQ à l’occasion d’un webinaire consacré aux enjeux de pénurie de main-d’œuvre, aux moyens que les libraires devraient utiliser pour détourner ces enjeux et aux trucs et astuces pour rendre l’attraction et le recrutement de talents plus efficace et stratégique.

Le webinaire Attier et retenir les talents au sein de vos librairies est disponible en asynchrone sur notre plateforme de formations en ligne.

Membres de l’ALQ, les outils GRH sont disponibles dans la Trousse du libraire.

De plus, à l’occasion de l’Assemblée générale annuelle de l’ALQ tenue au printemps 2021, Solertia | Firme-conseil RH a présenté un atelier sur la marque employeur pour former les gestionnaires de librairies sur ce processus qui peut les soutenir dans leur attraction et leur rétention de talent.

Téléchargez la présentation de l’atelier sur la marque employeur.

Toujours dans l’optique de former et d’accompagner ses membres dans leur gestion des ressources humaines dans un contexte de pénurie de main-d’œuvre, l’ALQ a mis sur pied un service d’accompagnement en gestion des ressources humaines. Les gestionnaires de librairie peuvent donc profiter de l’expertise de plusieurs consultant.e.s afin de répondre à leurs besoins, de résoudre des problèmes ou de développer des projets liés à la gestion des ressources humaines.

Si vous êtes membre de l’ALQ et êtes intéressé.e.s par ce programme d’accompagnement, contactez Victor Caron-Veilleux qui vous mettra en contact avec l’expert.e qui saura répondre à vos besoins spécifiques. L’enveloppe budgétaire disponible étant limitée et le délai pour entamer le projet approchant à grands pas (10 décembre 2022), dépêchez-vous de sauter sur cette occasion.


Ce projet a été développé grâce au précieux soutien financier du Fonds de développement et de reconnaissance des compétences de la main-d’oeuvre (FDRCMO), de la Société de développement des entreprises culturelles (SODEC) et de Compétence Culture.


© 2022 Association des libraires du Québec (ALQ) - Tous droits réservés
Association des libraires du Québec (ALQ)
Grâce au soutien financier de : Sodec