| À propos | Qu'est-ce qu'une librairie indépendante?

Qu’est-ce qu’une librairie indépendante?

On pourrait croire que c’est simple de définir ce qu’est une librairie indépendante. Puisqu’elles se multiplient depuis 2019 alors qu’on dénombre l’ouverture d’au moins 15 d’entre elles au Québec. Puisqu’elles sont réparties un peu partout sur le territoire du Québec, plus exactement dans 16 des 17 régions administratives. Puisqu’elles rayonnent de plus en plus et accueillent des lecteur.trice.s toujours plus nombreux.ses ces dernières années.

Josée Lapointe et Marc Cassivi indiquent qu’une librairie indépendante « est une librairie n’appartenant ni à groupe industriel ou commercial ni à une chaîne. Au Québec, il s’agit d’une enseigne comptant trois établissements ou moins. » (source) Il existe également de petits réseaux de librairies qui répondent à la logique et au fonctionnement des librairies indépendantes. Mais la définition citée plus haut, axée spécifiquement sur les conditions commerciales, ne renvoie pas à ce que plusieurs nomment « l’âme de la librairie » que l’on doit aux libraires qui la font vivre.

Les libraires

On dénombre plus de 1500 libraires indépendant.e.s au Québec. 1500 lecteur.trice.s. 1500 prescripteur.trice.s hors pair. 1500 ambassadeur.drice.s de la littérature québécoise. Le moins que l’on puisse dire c’est que les libraires indépendant.e.s sont des passionné.e.s, mais ils et elles sont aussi incroyablement qualifié.e.s. Plusieurs d’entre eux et elles sont des libraires certifié.e.s qui ont rigoureusement suivi un parcours qui témoignent de leurs connaissances et de leurs compétences.

Être un.e libraire dans une librairie indépendante, c’est un véritable métier, une profession qui, loin de l’idée romantique qu’ils et elles lisent derrière le comptoir toute la journée, cache des tâches et des responsabilités singulières qui nécessitent des aptitudes variées allant du service à la clientèle, à la gestion des stocks et la comptabilité, par exemple.

La bibliodiversité

Selon notre décompte, on compte au moins 160 librairies indépendantes au Québec qui possèdent toutes un inventaire distinct, à l’image des libraires qui y travaillent et de la clientèle qu’ils et elles desservent. Par définition, la librairie indépendante défend la bibliodiversité, c’est-à-dire de mettre à disposition des client.e.s, par son inventaire, une production éditoriale riche et variée. Cette défense de la bibliodiversité passe, par exemple, par la mise en valeur de livres parus il y a plusieurs années ou de maisons d’édition et d’auteur.trice.s moins connu.e.s. La preuve de la bibliodiversité : selon les données de la BTLF, en 2021, plus de 224 000 titres distincts ont été vendus en librairies indépendantes. En moyenne, elles ont 15 000 titres différents en stock, mais ce chiffre peut monter jusqu’à 55000 pour certaines d’entre elles! De plus, 90% de l’espace librairies indépendantes au Québec est consacré aux livres.

Rappelons aussi que les livres en stock en librairies indépendantes sont sélectionnés par… des humains ! Pas d’algorithme, pas de hasards, les libraires choisissent les livres qu’ils mettront en rayons, raison pour laquelle les inventaires des librairies indépendantes possèdent tous un ADN distinct qui font écho à la personnalité des libraires qui les suggèrent et les vendent.

La défense de la bibliodiversité passe également par la spécialisation. Il y a 30 librairies indépendantes spécialisées au Québec qui mettent à disposition des lecteur.trice.s qui les fréquentent un assortiment de livres soigneusement choisi, présenté et constamment mis à jour pour répondre aux besoins les plus précis ou originaux. Elles sont spécialisées en :

    • littérature jeunesse ;
    • féminisme ;
    • littératures des Premières nations ;
    • musique ;
    • bande dessinée et mangas ;
    • architecture et beaux-arts ;
    • apprentissage des langues
    • tourisme et voyage ;
    • droit ;
    • cuisine ;
    • religion, spiritualité et croissance personnelle ;
    • littérature des communautés LGBTQIA+ ;
    • livres en anglais et en espagnol ;
    • littératures de l’imaginaire ;
    • littératures d’écrivain.e.s racisé.e.s.

Visiter une librairie indépendante, c’est donc une promesse de trouver le dernier grand succès de librairie, mais aussi une multitude de petits bijoux choisis et suggérés par un.e libraire passionné.e.

La contribution à la vie littéraire et sociale

Finalement, on ne peut définir la librairie indépendante sans aborder son apport fondamental à la vie littéraire et sociale. Une librairie indépendante est un lieu d’échange unique. Ces institutions, dont plusieurs sont situées dans des régions éloignées des grands centres, sont des lieux d’animation littéraire et culturelle importants pour leur communauté. Conférences, lancements, clubs de lecture, lectures publiques, séances de signature ; les évènements s’y enchaînent afin d’offrir à la clientèle des occasions de rencontre et d’échange.

La librairie indépendante convie à la discussion sans fin entre les libraires et les client.e.s sur les livres, certes, mais aussi sur tout ce qui déborde des pages : les enjeux sociaux, l’actualité, la vie personnelle aussi. Les libraires, toujours à l’écoute, notent silencieusement les goûts, les habitudes et les intérêts des client.e.s pour en prendre soin.

Ce lien privilégié, souvent entretenu pendant plusieurs années sinon décennies, réitère une distinction particulière des librairies indépendantes. À la croisée entre le culturel et le commercial, la librairie indépendante « ce n’est pas un commerce comme les autres, et le livre n’est pas une commodité au même titre qu’un déodorant. » (p. 63-64) comme le note Julien Lefort-Favreau dans l’ouvrage Le luxe de l’indépendance. On y brasse des idées, on y réfléchit abondamment et constamment, on y initie les petits et les grands à la lecture et à l’achat local et on y défend férocement la littérature et la culture québécoises.

Ainsi, la librairie indépendante, c’est un lieu où la richesse et la diversité des rayons reflètent celles des libraires qui les parcourent au quotidien. La librairie indépendante est un phare culturel et communautaire de proximité où il fait toujours bon échanger et, bien entendu, bouquiner.

Illustration : Guillaume Perreault


© 2022 Association des libraires du Québec (ALQ) - Tous droits réservés
Association des libraires du Québec (ALQ)
Grâce au soutien financier de : Sodec