| L'Association des libraires du Québec n'a jamais eu l'intention de faire de la censure

L’Association des libraires du Québec n’a jamais eu l’intention de faire de la censure

30 novembre 2020 - Actualités

Montréal, 30 novembre 2020 – L’Association des libraires du Québec (ALQ) souhaite clarifier la situation en ce qui a trait à la vidéo des prescriptions littéraires du premier ministre du Québec, François Legault. Tout d’abord, le conseil d’administration de l’Association a demandé à ce que les publications qui avaient été retirées vendredi dernier par l’équipe de direction soient remises en ligne.

« Voyant le flot de commentaires déferler la semaine dernière, j’ai pris la décision trop rapidement de retirer certaines publications sur les réseaux sociaux de l’Association. Je réalise aujourd’hui qu’il s’agissait d’une erreur et je m’en excuse. Mon intention n’a jamais été de heurter qui que ce soit ni de censurer quoi que ce soit, car cela va à l’encontre des valeurs fondamentales de l’Association et de notre engagement envers la liberté d’expression », mentionne Katherine Fafard, directrice de l’Association des libraires du Québec. « De plus, nous sommes privilégiés que notre premier ministre soit un grand lecteur et qu’il s’exprime publiquement sur l’importance de la lecture. Nous souhaitons l’en remercier et nous excuser pour cette malheureuse situation », a-t-elle ajouté.

Bien qu’un visuel de M. Legault contenant ses suggestions de lecture ait été retiré de Facebook, Twitter et Instagram, la vidéo dans son intégralité, incluant l’ensemble des commentaires et des titres présentés par le premier ministre, n’a jamais été retirée et est toujours en ligne sur la page Facebook de l‘Association.

Soulignons également que les librairies membres de l’ALQ ainsi que les membres du conseil d’administration n’ont pas été impliqués dans cette malheureuse décision. Les libraires indépendants ne doivent donc pas être pénalisés par les lecteurs.trices. « C’est un geste malheureux et regrettable, certes, mais je tiens à préciser qu’il n’est pas représentatif de l’approche de tous nos membres qui défendent quotidiennement et inlassablement la diversité des publications. Ce n’est aucunement dans la mentalité des librairies indépendantes de verser dans toute forme de censure. Notre rôle sera toujours de répondre à la demande de nos clientèles respectives. Profitions de cette situation pour nourrir le dialogue ensemble », a déclaré Éric Simard, président de l’Association des libraires du Québec.

Rappelons que l’objectif premier de l’initiative #lireenchoeur, qui existe depuis près de 30 semaines, est de mettre en valeur le monde littéraire québécois en offrant une tribune à nos écrivain.e.s, à nos libraires et à nos personnalités publiques, alors que le Québec vit actuellement une situation sans précédent qui prive notamment les écrivain.e.s d’être en contact avec leurs lecteur.trice.s.

À propos de l‘ALQ

Créée en 1969, l’ALQ est un intervenant majeur dans l’industrie du livre. Elle a pour mission de contribuer au développement professionnel des libraires et à l’essor économique de la librairie comme lieu essentiel de diffusion de la culture. L’ALQ compte 134 membres, des librairies indépendantes réparties principalement sur l’ensemble du territoire québécois et quelques-unes hors Québec.

— 30 —

 

Source : Association des libraires de Québec

Renseignements :

Amély Tremblay

514-774-8522


© 2021 Association des libraires du Québec (ALQ) - Tous droits réservés
Association des libraires du Québec (ALQ)
Grâce au soutien financier de : Sodec